mercredi 23 mai 2012

Et une énarque de plus, une !

Finalement, 8 années de carrière à l’Inspection Générale des Finances, puis en tant que conseiller à la Présidence de la République (emploi et protection sociale), puis comme directeur du cabinet du Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, ça suffit pour diriger la stratégie du second groupe bancaire français ?
C’est en tout cas le parcours de Marguerite Bérard-Andrieu, 34 ans, fille d’un père préfet et d’une mère conseillère de Jacques Chirac et qui, après Sciences-Po, l’ENA et Princeton, a donc rejoint BPCE comme Directeur Général Adjoint en charge de la stratégie.

Pour ce qui est de la parité, on ne peut que s’en réjouir. Pour ce qui est de la diversité, en revanche, on ne peut que constater qu’une énarque en chasse un autre (François Riahi, appelé à d’autres fonctions).

Clémenceau disait que la guerre est une chose trop grave pour la confier à des militaires. Il en est de même apparemment de la stratégie bancaire, qu’on préfère ne pas confier à des banquiers issus du terrain... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire