lundi 4 juin 2012

Intéressement : pas mal, mais peut mieux faire !

Pour la 2ème année consécutive, l’accord d’intéressement signé par l’UNSA produit des résultats significatifs, salués ce matin par le message de François Pérol, qui encourage les salariés de BPCE à poursuivre leurs efforts pour que « nos performances commerciales et financières » soient renouvelées et que l’intéressement soit d’un bon niveau l’an prochain également.

Le montant de cet intéressement appelle trois commentaires :
-          Il résulte pour partie d’un avenant signé l’an dernier qui a modifié le critère portant sur l’activation des clients (qui n’avait pas produit d’intéressement l’année précédente), à l’avantage des salariés (du moins pour cette année).
-          Il s’inscrit dans un contexte de crise, avec notamment un second semestre 2011 difficile
-          Il démontre, après deux exercices (l’accord est sur trois ans),  que l’harmonisation a été favorable aux ex-CNCE comme aux ex-BFBP : légère amélioration du niveau de l’abondement, maintien d’un montant d’intéressement d’environ 8% de la masse salariale en moyenne.    

Pour autant, l’UNSA ne se satisfait pas totalement de ces résultats et demande que le critère portant sur le résultat du groupe soit retraité afin d’effacer l’impact de la « crise de la dette », comme cela a été le cas pour le calcul de la partie collective de la part variable et accepté dans son principe par le Conseil de surveillance.  

Ce retraitement, qu’on peut évaluer à environ 0,7% à 0,9% supplémentaire (à ajouter donc aux 7,68% annoncés) pourrait donner lieu à un versement exceptionnel à la rentrée.
A suivre donc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire