lundi 6 août 2012

Du pain et des jeux...

C'est vieux comme le monde, ou presque : l'expression "panem et circenses" remonte en effet à Juvénal, poète latin de la fin du 1er siècle, doté d'un sérieux sens de la satire et de l'ironie.Mais elle prend tout son sens en ce moment même, alors que se déroulent les Jeux Olympiques 2012, dont BPCE est un des sponsors en tant que partenaire officiel de l'Equipe de France Olympique.

On ne sait pas trop ce que cela va rapporter (ni d'ailleurs combien cela aura coûté), quel en sera l'impact sur la clientèle et sur l'image de nos deux réseaux, mais en interne, c'est un vrai bonheur : séance d'autographes, petit déjeuner londonien, vidéos rigolotes (Archibaldo), paris sur le nombre de médailles, console de jeux avec "Mario et Sonic aux JO" à disposition des salariés...

De quoi oublier des résultats en demi-teintes, des négociations salariales inexistantes en 2012, des conditions de travail en constante dégradation, l'image ternie des banquiers que nous sommes, des perspectives 2013 déprimantes ? Pas évident. Il en faudrait, des médailles !

A moins bien entendu que BPCE se décide à obtenir une médaille d'or du dialogue social... et commence par verser aux salariés le complément d'intéressement dont il avait été question avant l'été. Ce serait déjà un premier pas vers une éventuelle qualification !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire