mardi 2 octobre 2012

Pas de risques inutiles...


Comme le rappelle un article du Parisien du 1er octobre, 63% des salariés passent ou reçoivent des appels en voiture lors de déplacement professionnels.

D'après la Sécurité routière, téléphoner au volant multiplie par trois le risque d'accident. Beaucoup pensent que l'utilisation d'un kit "mains libres" réduit ce risque, mais c'est sans compter avec l'attention portée à la conversation. Comme par exemple lors d'une discussion un peu tendue avec votre patron, ou avec un client , un fournisseur ou encore un partenaire.

D'après l'auteur de l'article, la responsabilité de l'employeur peut être mise en cause dans la cadre d'un accident de la route impliquant un salarié en conversation avec l'entreprise... mais cela vous ferait une "belle jambe", après un accident...

Certaines entreprises, dont les collaborateurs passent beaucoup de temps en voiture, ont mis en place des mesures visant à interdire l'usage du téléphone à titre professionnel au volant. Ce n'est peut être pas indispensable chez BPCE mais... soyez prudent quand même. Même à l'occasion d'un trajet domicile / travail, cela peut être dangereux. Répondre au téléphone, lorsque vous êtes en voiture, n'est en aucun cas une obligation !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire