mercredi 24 octobre 2012

PERCO : des négociations en demi-teinte

L'employeur a présenté la semaine dernière ses propositions en vue de la mise en place d'un PERCO pour les salariés de BPCE SA. Il s'agirait d'adhérer au PERCO-I (Interentreprises) auquel ont déjà souscrit deux Banques Populaires et deux Caisses d'Epargne. Ce PERCO-I pourrait être alimenté de toutes les manières autorisées par la réglementation, dont le transfert de jours du Compte Epargne Temps. Les versements sur le PERCO-I bénéficieraient du même abondement que ceux effectués sur le PEE, mais sans possibilité de cumul (l'abondement restant plafonné à 2250 € au global).  Par ailleurs, un abondement spécifique de 20% serait mis en place pour les versements effectués sous forme de transfert de jours du CET.

On peut regretter que cette possibilité de transfert de jours du CET soit limitée aux jours de l'année en cours et ne soit pas ouverte aux jours actuellement en "stock" (il y en a environ 40 000 !) sur les CET des salariés.
Par ailleurs, l'abondement spécifique proposé n'est que la transposition de l'abondement déjà prévu dans le cas de la liquidation de ces jours au moment du départ à la retraite...

Dans ces conditions, le PERCO-I perd beaucoup de son attrait. A moins que l'employeur décide de donner un petit coup de pouce en faveur de l'épargne retraite, par exemple sous forme d'une "bonification" de l'abondement ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire