mercredi 23 janvier 2013

Pour certains projets, il reste de l'argent...

Alors qu'un départ sur 3 ne sera pas renouvelé cette année, alors qu'on diminue les budgets destinés au développement commercial, alors que l'employeur propose une mesure salariale inacceptable, voilà qu'on s'apprête à mettre en oeuvre THE projet de 2013 : une nouvelle cafétéria !

On aurait presque envie d'en rire si ce n'était pas si triste. Né de l'esprit fertile mais sans doute un peu déconnecté des réalités de notre fameux "Club des 100", le projet Coeur de ville vise à "repenser le concept d'accueil à Avant Seine, à transformer certains espaces en lieux de vie".

Sur le principe, on ne  peut qu'être favorable à un tel projet. Sur son timing en revanche, le moins qu'on puisse dire est que le moment est mal choisi. La direction devrait peut être se poser les bonnes questions, qui selon nous sont les suivantes :

- que penseront nos maisons-mères, dont certaines connaissent de grandes difficultés, en voyant l'usage que fait BPCE SA de leurs cotisations ?

- que penseront les visiteurs extérieurs devant un tel déploiement de luxe, dans un établissement faisant partie du secteur que l'opinion publique rend responsable de la crise qui dure maintenant depuis 5 ans ?

- que penseront les salariés de cette dépense d'environ 1 million d'euros, comparée à une mesure salariale les concernant, limitée à 300 000 euros ?

- n'y avait-il pas des travaux plus urgents à réaliser (on pense à certains open-spaces...) pour améliorer les conditions de travail des salariés ?

C'est à se demander à quoi ils pensent, dans ce Club des 100 ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire