mardi 10 septembre 2013

Tiens, pendant que tu es debout...

Photocopies, classement et rangements en tous genres, bons de commande, suivi des budgets, préparation et organisation de réunions, café… la liste des tâches ordinairement dévolues aux assistantes a tendance ces derniers temps à s’allonger. Et cela ne va pas vraiment dans le bon sens quant à la nature des tâches en question, c’est le moins que l’on puisse dire…

Les assistantes ne sont en effet pas sollicitées uniquement pour des demandes professionnelles, par exemple lorsque leurs hiérarchiques sont trop occupés pour venir chercher eux-mêmes leurs chèques vacances, chèques cadeaux ou pire encore (car c’est beaucoup plus lourd !) leurs cadeaux de Noël...

Hélas, cela risque de ne pas s’arranger, avec la mise en place du nouveau service de conciergerie. Seront-elles mises à contribution demain pour aller apporter ou récupérer les vêtements de leur manager au pressing, ou ses chaussures chez le cordonnier ?

Et cerise sur le gâteau, voilà désormais qu’on leur indique que l’accueil et le raccompagnement des visiteurs est de leur responsabilité, dans un souci de "sécurité renforcée de l'accès aux locaux" !  

On ne sait toutefois pas encore si des formations de self-défense et de lutte anti-terroriste sont prévues dans le cadre de leurs nouvelles missions d’agent de sécurité… Ni si leur part variable sera complétée d’une paire de rollers leur permettant d'arpenter plus efficacement les couloirs !

On ne sait pas non plus pourquoi les autres collaborateurs n’ont pas été conviés eux aussi à une réunion de sensibilisation sur ce sujet. Peut-être parce qu’ils sont jugés incapables d’aller eux-mêmes accueillir les personnes avec lesquelles ils ont rendez-vous ?


Il serait temps de remettre un peu de bon sens dans tout cela. Il n’est pas normal de faire appel à une assistante pour des raisons extra-professionnelles et s’il y a un souci d’accueil et de sécurité, c’est l’affaire de tous… et en premier lieu du personnel spécialisé dans ce domaine. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire