mercredi 23 octobre 2013

89 !

89, c’est le nombre de stagiaires et alternants actuellement présents dans les effectifs de BPCE SA, si on en croit l’invitation qui leur a été adressée pour un petit déjeuner organisé par la DRH.

Au moment où l’opinion publique et certains politiques s’émeuvent de l’utilisation parfois abusive qui est faite des stages et contrats d’apprentissage par certaines entreprises, il convient d’être vigilant sur l’évolution de cet effectif.

Que BPCE recrute des stagiaires et des alternants, c’est légitime, utile à ces jeunes ainsi qu’à l’entreprise et même utile à la collectivité, puisque la grande majorité d’entre eux sont appelés à quitter l’entreprise une fois leur convention ou leur contrat arrivé à son terme.

Il y a toutefois des limites à ne pas franchir. L’UNSA veillera donc à ce que la proportion de stagiaire et d’alternants n’atteigne pas des proportions déraisonnables au sein de certaines directions, et à ce que des stagiaires ou alternants ne se succèdent pas indéfiniment sur un même poste.

A bon entendeur…


vendredi 18 octobre 2013

Communiqué de presse

La Fédération UNSA Banques-Assurances, le syndicat UNSA Natixis avec l'’ensemble des syndicats UNSA du Groupe BPCE dénoncent l'’hypocrisie de la Direction de NATIXIS qui a masqué son projet aux salariés.

L’annonce d’une suppression d’emplois intervient alors que le plan stratégique BPCE n'est pas encore présenté, et que l'encre de l'accord sur l'emploi n'est pas encore che, accord du 13 septembre auquel seule l'UNSA, pressentant un mauvais coup, s'est opposée.


L'UNSA s'oppose à la destruction de 700 emplois se traduisant par l'externalisation - voire la délocalisation- d'activités dans un seul but de réduction des coûts, ce alors que NATIXIS, qui a des résultats positifs depuis 16 trimestres, affiche des bénéfices de plus d'un milliard et demi pour 2012 et 600 millions pour le premier semestre 2013.

mercredi 16 octobre 2013

Natixis : au moins 700 suppressions de poste en France d'ici 2015

D’ici fin 2015 l’effectif mondial de Natixis Intégrée devrait rester stable (soit environ 15 500 emplois), malgré 700 suppressions de postes en France. Seule Natixis SA supporterait ces suppressions, car aucune filiale ne serait touchée. Les informations/consultations du CE de Natixis démarreront dès la mi-novembre sur les premiers métiers impactés.

Ce plan de suppression d’emplois privilégiera les départs en pré-retraite et les volontariats. Il sera encadré par l’Accord sur l’Emploi signé récemment par le SNB, la CFTC et la CFDT. 

L’UNSA Natixis a refusé de signer cet accord, ne voulant surtout pas donner un blanc-seing à la direction. Malheureusement, ça n’a pas traîné : l’encre était à peine sèche que les suppressions d’emplois sont annoncées ! Et il est trop tard maintenant pour discuter des directions et des postes concernés, ainsi que pour négocier les conditions financières de ces départs volontaires, définies dans l’accord sans montant plancher et inférieures à celles des plans de 2008/2009.

Nous vous tiendrons bien entendu informés de ces événements touchant nos collègues de Natixis.

lundi 7 octobre 2013

Marre de votre open-space ? C'est peut-être le moment de le faire savoir !

Pour une fois qu'on vous demande votre avis, ce serait dommage de ne pas le donner ! L'enquête de satisfaction collaborateurs lancée ce lundi matin par la DISG vous en offre la possibilité.

Il ne s'agit pas, bien entendu, de perturber le bon déroulement de cette enquête tout à fait sérieuse et nécessaire, visant à vous apporter des services de qualité. Mais tout de même, suffisamment de zones de commentaires sont à votre disposition pour que vous puissiez exprimer - de manière tout à fait anonyme - votre opinion sur les locaux dans lesquels vous passez une part non négligeable de votre vie...

Alors n'hésitez à dire ce que vous pensez de votre open-space.  Peut-être que vous serez entendu(e), peut-être pas... mais au moins, vous aurez essayé !