mardi 3 décembre 2013

Coopératifs, banquiers et assureurs autrement


Voilà donc notre signature (ou plutôt celle du groupe BPCE, ce n'est pas encore très clair...), qui résume en quatre mots le nouveau plan stratégique. On aura l'occasion d'y revenir, mais aujourd'hui, on va s'intéresser au premier mot de cette signature, notamment pour les plus jeunes et aussi ceux pour qui BPCE est la première expérience dans cet univers coopératif / mutualiste.

Voilà donc ce qu'on trouve sur Wiki :
La coopération est une forme d'organisation collective qui entend promouvoir dans le domaine économique et social un système fondé sur une vision partagée des différents acteurs, dans un esprit d'intérêt général, au service de toutes les parties prenantes. Cela suppose un certain degré de confiance et de compréhension. La coopération -antagoniste à l'esprit de concurrence entendu sous sa forme libérale , conduit à réviser les modes de fonctionnement ainsi que les relations économiques pour les subordonner à la réalisation de finalités plus sociales et plus solidaires. Cette recherche du bien commun peut se manifester sous une pluralité de formes (...) notamment sous des formes organisées avec l'instauration de structures d'économie sociale, par l'initiation et la propagation de comportements d'économie solidaire) ou par l'emploi de nouvelles formes de contrats (Cf l'exemple des logiciels libres avec le principe de copyleft).

C'est beau, les valeurs coopératives, n'est-ce pas ? On est bien loin des objectifs de PNB, de coefficient d'exploitation, de synergies de coûts et des plans "d'adaptation des effectifs".
Être coopératifs, ce n'est donc pas gagné d'avance... mais heureusement, nos têtes pensantes ont eu la bonne idée d'ajouter un mot qui change tout. Oui, on sera coopératifs... mais autrement !



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire