dimanche 19 janvier 2014

On a du mal entendre...

La semaine dernière, dans une de ces grand-messes dont nos dirigeants ont le secret, 650 salariés de BPCE se sont entendu dire que pour atteindre les objectifs du plan stratégique, leur direction comptait sur leur ABNEGATION.

ABNEGATION : sacrifice volontaire de soi-même, de son intérêt (source : Petit Robert)

On croit rêver. On n’ose tout de même pas penser que la personne qui a prononcé ces mots ignore la signification du mot ABNEGATION… alors il ne reste plus qu’à espérer que cette personne s’est laissée aller, dans un élan d’enthousiasme à l’idée d’atteindre les objectifs du plan stratégique, ou que sa langue a fourché.

Parce que dans le cas contraire, si cette personne s’imagine que l'UNSA va laisser les salariés sacrifier l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle, accepter des horaires de travail illégaux, supporter des pressions et des niveaux de stress dangereux pour leur santé, tolérer une baisse de leur pouvoir d’achat… cette personne se trompe lourdement. En revanche si à titre personnel  cette personne tient à faire preuve d’ABNEGATION en partageant sa part variable avec les salariés pour mieux les motiver, l’UNSA n’y voit aucun inconvénient.

ABNEGATION… et puis quoi, encore !

Mais peut-être a-t-on mal entendu. Comme on est en période de NAO, il voulait peut être parler d’AUGMENTATION ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire