mercredi 7 janvier 2015

Un dossier d'une effroyable banalité !*

* dixit François Pérol le 17 décembre 2014 devant le conseil de surveillance à propos du transfert des 37 personnes de la DISG chez Natixis.

Les salarié(e)s concerné(e)s apprécieront...

Nous verrons bien ce soir, lors des voeux, au moment où il complimentera tour à tour chacune des directions de l'entreprise, comme il est de coutume de le faire, ce qu'il dira des services généraux. S'il était sincère, il ne dirait qu'une seule chose, à toutes les directions : son voeu de faire des économies d'échelle.

Mais quoi qu'il dise, vous ne serez pas obligés d'applaudir à la fin...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire