mercredi 4 février 2015

Chacun son tour




Pour mémoire, "un dossier d'une effroyable banalité" est l'expression qu'à utilisé François Pérol  en conseil de surveillance au sujet du projet de transfert des 37 salariés de la DISG à Natixis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire