jeudi 5 février 2015

Négociation Annuelle Obligatoire 2015

Sur la lancée de l'intersyndicale qui s'est formée sur le projet de transfert de la DISG, les quatre organisations syndicales de BPCE SA se sont mises d'accord pour dénoncer lors de la réunion du 30 janvier le non-respect par la direction des engagements pris lors des précédentes NAO, notamment celle de 2014.

Le Procès Verbal de désaccord (document officiel transmis à la DIRECCTE)  indiquait en effet (en bleu ci-dessous) :

"La Direction donne son accord pour ouvrir des discussions avec les représentants du personnel sur l’utilisation des TIC, pouvant donner lieu, le cas échéant, à une Charte de bonne conduite".

Aucune discussion n'a été engagée en 2014 !

"La Direction confirme son accord pour ré-ouvrir des négociations sur la mise en place d’un accord sur le droit syndical".

Aucune négociation n'a été ré-ouverte en 2014 !

Sur le sujet du handicap, La Direction indique, aux organisations syndicales, qu’elle dispose d’un mandat pour négocier sur le sujet. Des négociations seront ouvertes dans le cours du 1er semestre 2014".

Aucune négociation n'a été ouverte en 2014 !

Quelle confiance, quelle crédibilité les organisation syndicales peuvent-elles accorder une direction qui ne tient pas ses engagements ? Quels enseignements sommes-nous censés en tirer ?
L'UNSA constate que le dialogue social ne cesse de se dégrader et déplore le refus de négocier qu'affiche désormais l'employeur, sur quelque sujet que ce soit. Salaires, durée du travail (badgeage), part variable (suppression de la partie collective) et bien entendu ( nous ne l'oublions pas) transfert de la DISG : la direction passe en force sur tous ces dossiers. Et elle s'étonne ensuite lorsque nous durcissons nos positions...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire