vendredi 24 avril 2015

Des parts variables mais des inégalités invariables !

Comme chaque année, des éléments chiffrés ont été communiqués au Comité d'entreprise et comme chaque année, le constat est affligeant.

En 2014, 1113 collaborateurs ont reçu un montant total de 3 349 975 € au titre de la part variable collective (celle qui est plafonnée à 8% du salaire).
355 collaborateurs ont reçu un montant total de 4 717 489 € au titre de la part variable collective.

Ainsi 24% des salariés totalisent 58% du montant global des parts variables distribué en 2014 (et inversement 76% des salariés perçoivent 42% de ce montant).

Mais évidemment, on ne tient pas compte dans ce calcul des 4 membres du directoire qui, eux, se sont attribués des parts variables totalisant 2 090 924 €...

Si on résume, en moyenne, le collaborateur "de base" vaut environ 3000 € de part variable, contre un peu plus de 13 000 € pour ceux qui ont eu la bonne idée de négocier une part variable contractuelle. Quant aux membres du directoire, rappelons qu'elle est pour eux de 413 022 €, sauf pour François Pérol qui, lui, atteint un montant de 851 858.

Un Pérol vaut donc, en terme de part variable, un peu plus de 283 collaborateurs de base... impressionnant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire