mardi 23 juin 2015

De notre envoyé spécial au procès de François Pérol

Lundi 22 juin a commencé le procès de François Pérol. Sans entrer dans le détail des échanges et les aspects techniques du dossier, on peut résumer cette première journée en disant qu’elle n’a rien révélé de bien nouveau. Pour l’instant, les arguments avancés par la procureur semblent plutôt minces… tout comme la ligne de défense de François Pérol, qui justifie tout ou presque par la crise financière ayant conduit (accessoirement selon lui) à sa nomination. Il a également beaucoup insisté sur sa qualité de conseiller à cette époque-là, en rappelant qu’il avait certes rencontré les principaux acteurs de la fusion… comme il avait rencontré les principaux responsables des autres Banques françaises, dans le cadre de la gestion de la crise.

Après cette première journée consacrée à refaire l’historique du dossier, en remontant parfois assez loin dans le passé du principal intéressé, on en saura peut-être davantage à l’issue de la journée de mercredi, qui devrait permettre d’entrer dans le vif du sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire