mercredi 24 juin 2015

Dépêche AFP (Accusé François Pérol)

Deuxième jour du procès de François Pérol.

Les questions de la procureur ont porté principalement sur la période allant d'octobre 2008 (1er plan de sauvetage des banques) à janvier 2009, date à laquelle les résultats catastrophiques de Natixis et des Caisses d’Epargne ont été connus.

Le président a tenté de démontrer que les 5 milliards d'euros accordés en janvier 2009 ont été validés par l’Elysée, donc plus ou moins directement par François Pérol.
Selon ce dernier, toutefois, ce chiffre a été établi et validé par le régulateur (la Commission Bancaire) et le Trésor. L’Elysée n’a fait selon lui que veiller à la mise  en œuvre rapide du plan.

A ce stade, aucun élément n'a été produit, démontrant une véritable influence dans la décision prise de François Pérol, qui continue de se poser en conseiller et non en coordinateur (et encore moins en décisionnaire).

Jeudi, d'autres acteurs seront entendus : Claude Guéant et Christian Noyer (gouverneur de la  Banque de France).

Pour François Pérol, l'audition reprendra lundi 29 juin. Ensuite auront lieu, mardi 30, les plaidoiries des parties civiles. La parole sera ensuite donnée jeudi 2 juillet après midi à la défense.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire