mardi 8 mars 2016

A faire circuler très largement...

Selon nos sources un membre du directoire de BPCE SA aurait décidé d’arbitrer une partie de l’enveloppe destinée à la part variable de ses collaborateurs soumis au régime collectif, au profit de certains de ses collaborateurs soumis au régime de la part variable contractuelle.

Alors que la part variable du régime collectif, qui concerne environ 80% des salariés, est plafonnée à 8% du salaire, la part variable contractuelle peut atteindre 25% ou 30% du salaire.
Mais ce n’est apparemment pas encore suffisant… Il faut donc « prendre aux pauvres pour donner aux riches » !

Toujours selon nos informations, la DRH aurait tenté d’intervenir afin d’éviter qu’une partie de la dite enveloppe soit ainsi détournée de son objectif… mais en vain, malheureusement.

Nous demandons à Madame HALBERSTADT, notre nouvelle Secrétaire Général, de bien vouloir mener une enquête à ce sujet avec la plus grande diligence et, s’il s’avérait que nos informations sont exactes, de bien vouloir faire le nécessaire pour que les choses rentrent dans l’ordre.


Dans le cas contraire (toujours dans l’hypothèse où cette information serait confirmée), nous n’hésiterions pas à révéler l'identité de la personne concernée. Cela ne lui fera sans doute ni chaud ni froid, mais au moins ses collaborateurs sauront la raison pour laquelle ils n’ont pas obtenu ce qu’ils espéraient…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire