vendredi 8 avril 2016

Vu aujourd’hui vers 13h30 devant l’entrée de BPCE

Deux photographes, armés d’un appareil à fort téléobjectif, posé sur un trépied situé juste en face du sas d’entrée.

Par curiosité, un de nos élus va gentiment les voir.
-Bonjour je peux vous demander ce que vous faites ?
-on prend des photos !
(merci de nous prendre pour des c… au passage)
-Mais encore ?
- c’est pour M. XXXXX (directeur de la communication), répond le facétieux photographe, pas peu fier de prononcer le nom et le titre dont la seule évocation, sans doute, est censée susciter l'effroi chez le salarié osant poser la question...

Bref, on n’en saura pas plus.
Et le droit à l’image, dans tout ça ?
Et la politesse ?
Cela aurait-il été trop demander de faire passer une information préalable, avec un bref message à tous, concernant cette prise de vue ?

Les salariés sont-ils censés tout accepter ? Qu'on les prenne  en photo, à leur insu, à leur entrée ou à leur sortie peut-être en gros plan, pour on ne sait quelle communication interne ou externe ? Sont-il désignés volontaires pour figurer comme… mais comme quoi, au juste, puisque on ne nous a rien expliqué ? Il aurait pu aussi bien s'agir de paparazzi, d'un nouveau dispositif de contrôle de la présence des salariés, de la prochaine élection de Miss ou Mister BPCE ... qui peut savoir quelle lubie a bien pu passer par la tête de celui qui a missionné ces photographes, après tout ?
Même s'il y a sans doute des sujets plus grave, la question sera posée à la direction.

1 commentaire:

  1. Merci à notre informateur anonyme :) Nous enquêtons sur le sujet. Il semblerait que ce soit lié à des opérations de financement spécifiques à ce secteur, en lien avec Natixis. A ce stade, rien de scandaleux donc, mais il faut approfondir un peu...

    RépondreSupprimer