jeudi 12 mai 2016

Résultats du groupe et intéressement

Si, comme nous, vous avez trouvé que le message de François Pérol concernant les résultats du groupe manquait un peu de clarté, nous vous invitons à prendre connaissance de l'article du journal Les Echos du 11 mai.

Il y est indiqué notamment que le résultat net du groupe pour le premier trimestre est en 2016 en recul de 10,7% par rapport  au premier trimestre 2015.

On ne peut pas dire que ce soit une surprise, tant notre président communiquait depuis quelques mois de manière extrêmement pessimiste...

Ce qui nous ennuie, c'est que ces mauvais résultats interviennent au moment même où la direction tente de modifier la formule de calcul de l'intéressement des salariés de BPCE SA, pour que l'assiette de calcul soit désormais le résultat du Groupe !

Auparavant, en effet, le calcul de l'intéressement se faisait sur la base de 5 critères (PNB groupe, résultat groupe, coefficient d'exploitation groupe, clients actifs groupe et charges récurrentes BPCE SA hors frais de personnel). Le niveau d'atteinte des objectifs fixés sur ces éléments donnaient un pourcentage, qui était appliqué à la masse salariale de BPCE SA.

Si demain, comme souhaite le faire la direction, le pourcentage déterminé par les différents critères est appliqué au résultat du groupe, cela signifie qu'une baisse de ce résultat entraînera mécaniquement une baisse de l'intéressement, indépendamment de l'atteinte des objectifs fixés sur les critères.

Or, que constate-t-on sur ce premier trimestre 2016 ? Que la baisse des résultats du groupe de 645 M€ à 578 M€ est totalement imputable à Natixis, dont les résultats ont chuté sur la période de 287 à 200 M€.

Pourquoi les salariés de BPCE SA devraient-ils payer la baisse des résultats de Natixis par une baisse de leur intéressement ? Ce sera un des enjeux (peut-être même le principal) de la négociation actuellement en cours de l'accord d'intéressement 2016-2018.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire