vendredi 28 octobre 2016

BCA : c'est parti pour le process RH

Lors de la réunion du Comité d'entreprise hier, Laurent Roubin a présenté le process RH mis en oeuvre dans le cadre de la réorganisation de BCA.

Des entretiens individuels vont avoir lieu (ont déjà eu lieu, dans de nombreux cas) entre les collaborateurs et leur hiérarchie.

Deux cas possibles :
- les collaborateurs dont le poste dans la nouvelle organisation est très proche du poste actuel, pourront confirmer qu'ils souhaitent conserver ce poste, ou exprimer un souhait de mobilité ;
- les collaborateurs dont le poste dans la nouvelle organisation sera différent du poste actuel en seront informés par leur manager actuel, puis s'entretiendront avec leur futur manager pour échanger sur leurs futures missions.

A l'issue des premiers entretiens, les postes non pourvus  seront publiés sur la bourse de l'emploi (intranet), accompagnés d'une fiche de poste. Ces postes sont prioritairement ouverts et réservés aux collaborateurs de BCA jusqu'au 1er décembre (date cible de fin du processus).

Dans tous les cas, chaque collaborateur pourra exprimer son choix soit au cours de l'entretien avec sa hiérarchie, soit auprès de la RH, soit en répondant à une annonce.

Un comité de pilotage hebdomadaire BCA + RH assurera la coordination du processus.

Une structure dédiée à la dynamique professionnelle (au sein de la DRH / gestion des carrières) accompagnera de manière personnalisée les collaborateurs en réflexion ou transition professionnelle.

Une cellule d'écoute externe est mise en place pour les collaborateurs qui le souhaitent.

Le commentaire de l'UNSA BPCE : 
Ce process RH est présenté au Comité d'entreprise alors que le processus est déjà bien engagé et que, pour beaucoup de salariés, les jeux semblent déjà faits...
Il faut toutefois veiller à ce qu'il soit désormais respecté.
Nous attendons maintenant que soient communiqués les interlocuteurs auxquels les salariés concernés pourront s'adresser, ainsi que les coordonnées de la cellule d'écoute.
Nous attendons également la publication des postes sur l'intranet, annoncés pour "après le 27 octobre". Avec une date butoir fixée au 1er décembre, alors que le Comité d'entreprise n'a pas encore rendu son avis ?!
L'UNSA BPCE déplore que les postes de manager aient été exclus de ce processus et s'interroge sur la manière dont ces postes ont été attribués.


A suivre lundi : savez-vous ce qu'on appelle "interaction positive" ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire