mardi 18 octobre 2016

BCA et pôle digital : la réunion du CHSCT tourne court...

La DRH l'avait laissé entendre lors de la réunion du CE du 4 octobre, au cours de laquelle les réorganisations ont été présentées : elle comptait bien limiter la consultation du CHSCT au strict minimum, et même moins que ça si possible !

Aujourd'hui la création du pôle digital et la réorganisation de BCA étaient à l'ordre du jour.

Le second point a été complètement survolé, pratiquement aucune des 129 "diapos" n'a été commentée par Philippe Bailly. Car bizarrement, personne de BCA n'était là pour présenter la réorganisation et répondre aux éventuelles questions. Désintérêt de cette direction pour le CHSCT ou volonté de notre DRH ? Mystère...

Seul point positif de cette réunion, : le process RH annoncé pour BCA a été présenté. Le CE en rêvait, le CHSCT l'a obtenu ! Voici donc les grands principes de ce process :
- les collaborateurs de BCA pourront s'adresser à  2 interlocuteurs d'ici la mise en place de la réorganisation, leur n+2 et un référent RH ;
- les collaborateurs pourront soit opter pour le poste qui leur paraîtra le plus "naturel" (proche voire identique à celui qui était le leur jusqu'à présent) dans la nouvelle organisation, soit postuler pour un autre poste ;
- environ 60 postes seront ouverts, auxquels les collaborateurs pourront postuler (en s'adressant à leur n+1 ou n+2, à leur référent RH ou simplement en répondant à l'annonce) ; ces postes seront "réservés" aux collaborateurs de BCA pendant un temps qui reste à déterminer (avant d'être ouverts aux collaborateurs du Groupe, puis aux candidatures externes).
Par ailleurs, une cellule d'écoute psychologique (externe et anonyme) sera mise en place pour les collaborateurs qui en éprouveraient le besoin.

Concernant le pôle digital, le CHSCT avait demandé qu'Yves Tyrode vienne présenter son projet, comme il l'avait fait devant le CE. Lui seul en effet a l'expérience de l'organisation du travail qu'il souhaite mettre en place et lui seul, par conséquent, aurait pu répondre aux questions du CHSCT sur  les risques psychosociaux pouvant résulter de cette organisation.
Yves Tyrode n'étant pas disponible, le CHSCT a décidé de suspendre la réunion.


A ce stade, on ne peut donc pas considérer que le CHSCT a été consulté, ni sur BCA ni sur le pôle digital. La DRH continue de tenter le passage en force, en refusant d'aborder les véritables questions avec les représentants du personnel.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire