vendredi 18 novembre 2016

DITG : déclaration du CHSCT le 18 novembre



Le CHSCT rend ce jour ses avis sur les incidences des projets d’organisation du pôle BCA et de création du Pôle Digital.

Il déplore le fait de ne pas avoir été consulté sur les incidences du projet d’organisation de la DITG sur les caractéristiques, l’environnement, l’organisation et l’exercice des métiers concernés..

En effet les incidences sont nombreuses alors qu’aucune information n’a été donnée au CHSCT malgré la demandes de ses élus.

Deux directions de la DITG sont touchées par la réorganisation :

-       Architecture et Stratégie Groupe : une équipe de 9 personnes soit ¼ de la direction
-       Edition Logicielle : 106 personnes soit 100% de la direction

Voici « l’environnement » tel qu’il nous apparaît. Le mouvement de l’équipe récemment renommée « Digital et Innovation » vers le pôle Digital préfigurerait la scission de l’informatique en 2 parties : une DSI Retail et une DSI Corporate. Ces termes sont entendus depuis plusieurs semaines.

Edition Logicielle ferait partie de la DSI Corporate. Que recouvre ce terme ? Difficile de savoir ! il n’y a plus de domaines métiers et il est déjà demandé de comparer les applications BPCE SA à celles de Natixis. Qui sera responsable des applications retenues ? de leur infogérance ?
Quant aux métiers exercés, le découpage des fonctions est revu. Ainsi un métier peut garder la  même appellation tout en ayant un périmètre réduit.
Aucune fiche de poste n’a été publiée alors que la liste des postes est nouvelle.
Le processus d’affectation des postes est mené dès l’information au CE. L’entretien des collaborateurs avec leur N+2 a pour objectif de demander au collaborateur de se positionner dans l’organigramme mais aussi de  lui indiquer dans quel poste le collaborateur est a priori affecté. Les postes de managers étaient déjà pré-attribués, avec ou sans accord des personnes. Les demandes de changements s’avèrent extrêmement difficiles.
Même si les postes de managers sont déjà affectés, les noms ne sont pas connus.
Le bilan des entretiens n’est pas connu.
Aucune offre n’est publiée à ce jour.

Les collaborateurs de la direction informatique voyaient plutôt avec intérêt une réorganisation et la possibilité de mobilité.
L’ouverture promise n’est malheureusement pas au rendez-vous, ni la transparence des processus, ni un minimum d’égalité de traitement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire