dimanche 28 janvier 2018

Tract des élus UNSA et SNB de BPCE International

Face à l’inquiétude des salariés,la désinvolture de la Direction !
Durant cette période, où l’on nous souhaite une bonne année, le moins que l’on puisse dire, c’est que chez BPCE International, nous pouvons nourrir beaucoup d’inquiétudes.
Dès l’annonce officielle de l’orientation stratégique décidée le 09 octobre dernier, les salariés de BPCE International ont légitimement demandé à ce que le volet social soit traité concomitamment au montage juridique et financier de la cession.
Les cabinets Rothschild et KPMG sont à pied d’œuvre pour « soulager » la Direction sur le volet financier. Côté social, la Direction temporise et utilise à son profit, les demandes de rendez-vous suggérés par les salariés et leurs élus, pour maîtriser le calendrier qu’elle s’est fixé.
En effet, selon notre Directrice du pôle RH et Coverage, le volet social ne sera mis en œuvre qu’après un engagement ferme d’achat des banques par un repreneur et la cession prochaine de la Banque des Mascareignes (qui serait une opportunité)… n’entre pas en compte.
3 rendez-vous prometteurs, devaient marquer, en décembre et janvier, le début des travaux de réflexion relatifs aux mesures d’accompagnement des salariés de BPCE International.
A ce jour, il n’en est rien !
Les échanges restent pauvres en contenu,
et les avancées inexistantes !
21 décembre dernier : Réunion avec la Direction de BPCE International, qui devait permettre le lancement des discussions sur un accord de méthode. Cette réunion n’a donné lieu à aucun écrit. Il a seulement été précisé que les négociations débuteront après la rencontre avec François Pérol.
12 janvier : Séance découverte de BPCE International pour Catherine Halberstadt, Directeur général BPCE en charge notamment des ressources humaines, … il était temps ! Mais, au même titre que la mission confiée à Alixio, conseil en stratégie sociale, cette réunion a porté sur le soutien de BPCE, vis-à-vis de la direction, afin de disposer de ressources suffisantes et de mobiliser les équipes, ou du moins ce qu’il en reste, pour mener à bien la cession et la fermeture…
Toujours pas l’ombre d’un début de commencement de réflexion quant au processus qui permettrait aux salariés de BPCE International d’avoir une once de visibilité sur leur avenir …
26 janvier : Les élus rencontreront, en présence de leur DG, François Pérol et Catherine Halberstadt.
RESOLUTION 2018 :
halte a la reunionite,
obligation de resultats (positifs) !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire