mercredi 12 septembre 2018

Avoir le pied marin...

Certain(e)s d'entre vous l'auront peut-être vu sur des sites internet d'information, dans la presse... et peut-être qu'au moment où vous lirez ces lignes, Laurent Mignon aura communiqué auprès de l'ensemble des salariés de BPCE.
Mais au cas où... vous trouverez ci-dessous le message de François Riahi aux collaborateurs de Natixis.

A ce stade, il est évidemment trop tôt pour tirer des conclusions (même si certains ne s'en priveront pas !) quant aux conséquences pour VOUS de cette reconfiguration du groupe. L'UNSA BPCE s'intéresse aux faits, pas aux fantasmes ni aux spéculations. Il ne servirait à rien dans les circonstances actuelles de s'agiter inutilement, même s'il convient de rester extrêmement vigilants.

Dès lundi 17 septembre, une réunion exceptionnelle du Comité d'entreprise de BPCE aura lieu. Laurent Mignon y présentera son projet. D'autres réunions du même type sont prévues dans les autres entités du groupe concernées. Et ce n'est que le début du processus.

Décidément, avec la transformation digitale, avec l'intégration des activités du Crédit Foncier (sans parler de BPCE International) et maintenant ce nouveau projet... mieux vaut avoir le pied marin (pour ne pas parler de ce terme galvaudé d'agilité) en ce moment pour continuer à garder le cap au quotidien, quelle que soit la direction à laquelle on appartient !

Nous vous tiendrons bien évidemment informé(e)s de l'évolution de ce dossier, comme des autres, ici sur ce blog et en temps réel.


Bonsoir à toutes et à tous,
 

Le conseil de surveillance du Groupe BPCE et le conseil d’administration de Natixis ont approuvé ce jour le projet de cession à BPCE SA, des métiers d’affacturage, de cautions & garanties, de crédit-bail, de crédit à la consommation et de titres de Natixis. Ce projet, soumis à la validation de nos autorités de contrôle, fera naturellement l’objet d’un processus d’information-consultation des instances représentatives du personnel.

Le projet prévoit que les équipes de Natixis Factor, CEGC, Natixis Lease, Natixis Financement, et Eurotitres rejoignent BPCE SA d’ici la fin du premier trimestre 2019. Les collaborateurs du secrétariat général du pôle Services Financiers Spécialisés (SFS) et ceux de la DSI dont l’activité quotidienne est aujourd’hui dédiée à ces métiers rejoindraient également BPCE SA.

Ce projet ouvrirait une nouvelle étape dans l’histoire de Natixis et de notre groupe.


Depuis la création de notre entreprise en 2006, les synergies entre les réseaux des Caisses d’Epargne et des Banques Populaires ont été portées par Natixis. Nos métiers de Services Financiers Spécialisés ont pleinement joué ce rôle. Ils ont fortement contribué à la création et à la croissance du Groupe BPCE. Désormais, il s’agit d’aller plus loin en permettant à ces activités de poursuivre leur transformation et leur croissance dans un contexte de digitalisation des usages et d’unification du marché bancaire européen.

Avec ce projet, Natixis demeurerait pleinement intégré au sein du Groupe BPCE en s’appuyant sur ses quatre grands métiers - la Gestion d’actifs et de fortune, la Banque de Grande Clientèle, les Assurances et les Paiements -  tous fondés sur des expertises différentes de celles de la banque de proximité, mais aussi tous, à des degrés divers, au service des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne et de leurs clients. D’ailleurs, les trois quarts des synergies identifiées avec les réseaux dans le cadre du plan New Dimension resteront à réaliser sur ces quatre métiers. 

Ce projet va accroître la force de frappe du Groupe BPCE en banque de proximité, conformément à l’impulsion souhaitée par Laurent Mignon : BPCE SA verra ses missions élargies à des fonctions de pilotage opérationnel, en proximité plus étroite avec les clients des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne.

Ce projet de cession constitue également une opportunité de croissance et de développement pour Natixis puisque le groupe, en réaffirmant son soutien à notre développement dans nos métiers « asset-light », nous permet de porter notre capacité d’acquisition au cours du plan New Dimension de 1 Md d’€ à 2,5 Mds d’€. Ce soutien exprime parfaitement la complète intégration de la stratégie de Natixis au sein de celle du Groupe BPCE.

Enfin, pour chaque collaboratrice et chaque collaborateur de SFS, le projet envisagé sera l’occasion, au sein de BPCE SA, de poursuivre le développement et la transformation de son métier. Qu’il me soit permis de remercier toutes les équipes de SFS pour leur engagement et leur contribution aux succès de Natixis ces dix dernières années. Je suis convaincu que ce projet - qui est un projet de développement pour les métiers concernés - sera de la même manière tout autant couronné de succès pour notre groupe.

Sur le plan financier, l’opération envisagée sera mise en œuvre en conservant une stricte discipline. Tout en poursuivant notre gestion rigoureuse du capital, nous serions en effet en capacité de verser aux actionnaires de Natixis un dividende exceptionnel pouvant s’élever à 1,5 Md d’€ et d’atteindre un ratio CET1 de 11%, en avance de phase par rapport à nos objectifs 2020. L’opération rendrait également notre structure de bilan plus mobile.

Je suis pleinement déterminé à faire de ce projet une réussite pour les réseaux du groupe, pour les métiers de Natixis, pour les équipes concernées par le projet. La consultation des instances représentatives du personnel s’engagera dans les prochains jours et sera l’occasion d’un dialogue approfondi sur toutes les dimensions du projet.

Je suis convaincu que ce projet s’inscrit dans la lignée des opérations internes au groupe qui ont permis à Natixis de se développer depuis 2009 : la garantie apportée par BPCE à la GAPC en 2009, la cession des CCI en 2013, l’acquisition par Natixis des activités de BPCE en matière d’assurances en 2014 ou de paiements plus récemment. Toutes ces opérations ont été gagnantes pour le Groupe et gagnantes pour Natixis. Il en ira de même pour l’opération que nous envisageons aujourd’hui.

Avec ce projet, le groupe démontre une fois de plus qu’il sait adapter son organisation et ses modes de fonctionnement à chaque fois que c’est nécessaire pour atteindre nos ambitieux objectifs.


Bien à vous,

François Riahi


Directeur général de Natixis






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire