jeudi 27 septembre 2018

Déclaration de la délégation UNSA adressée à Laurent MIGNON lors du Comité stratégique du 26 septembre 2018


Ce comité stratégique, convoqué dans le cadre de la reprise par BPCE SA de certaines filiales de Natixis exerçant des activités spécialisées (affacturage, cautions et garantie, crédit-bail, crédit conso, titres), nous donne l’occasion de vous interpeler sur la stratégie du groupe dont on peut dire qu’elle parait pour le moins opaque.

Le groupe s’engage dans une opération qui semble prendre le contrepied de ce qui s’est fait jusqu’à présent. Depuis plusieurs années nous constatons l’externalisation de métiers de BPCE SA au profit de Natixis or aujourd’hui vous faites volte-face sans que nous ayons une véritable lisibilité sur les éléments de contexte qui justifient à nos yeux ce revirement stratégique.  

Pour NATIXIS l’intérêt  de cette opération se situe au niveau de l’amélioration de son ratio CET1 porté ainsi à 11 %, l’allégement de son bilan (14 milliards d’euros d’actifs pondérés du risque seront déconsolidés dans ses comptes). Il n’y a pas création de valeur et ce que Natixis économise en termes de ratio, d’autres devront le porter. BPCE SA, non côtée, n’a d’autre recours que de demander aux maisons mère, BP et CE, de remonter des fonds propres pour satisfaire aux ratios.

Et ce d’autant que ce dossier est concomitant à celui de l’extinction du CFF avec le transfert d’activités et de charges inhérentes, sans aucune garantie de voir une contrepartie à la hauteur en terme de PNB.

 Que dire du manque de respect à l'égard de vos salariés qui apprennent brutalement ce projet au travers d’un simple mail transmis à 18h à l’ensemble du périmètre intégré sans aucune autre communication à destination des 2700 salariés concernés ?

Concernant les aspects sociaux, les pertes potentielles constatées ces derniers jours par le comparatif statutaire montre plusieurs milliers d’Euros qui seront dans la balance des négociations.

Nous revendiquons que les salariés ne perdent pas 1 seul € dans cette opération. Monsieur MIGNON, appliquez aux salariés ce que vous vous êtes appliqué à vous-même. Vous ne vouliez pas perdre de pouvoir d’achat lors de votre mobilité de Natixis vers BPCE, les salariés non plus !

Face aux incertitudes, voire à l’inquiétude que génère cette opération, la délégation UNSA est en attente de clarification de votre part sur cette nouvelle stratégie développée au sein du Groupe ainsi qu’un engagement du Directoire de BPCE sur le maintien du statut et du pouvoir d’achat de l’ensemble des salariés concernés.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire